À paraître le 8 décembre

LE PATRON. UN HIVER DE MA VIE, par Maxime Gorki

traduction Serge Persky

« Après chaque conversation, je sentais avec une amertume et une netteté croissantes combien mes rêveries et mes pensées étaient incohérentes et fragiles. Le patron les déchirait en lambeaux, il me montrait les vides obscurs qui existaient entre elles et me remplissait l’âme d’une inquiétude douloureuse. Je savais, je sentais qu’il avait tort de nier tranquillement toutes les choses auxquelles je croyais déjà. (...) Il n’était pas question de réfuter les arguments de cet homme, il s’agissait de défendre ma cité intérieure, où s’infiltrait, comme un poison, la conscience de mon impuissance en face de son cynisme. »

Vers 1885, le jeune Maxime Gorki (1868-1936) est ouvrier dans une grande boulangerie de Kazan. Les conditions de travail sont éprouvantes et le patron, Vassili Séménof, est à l’antithèse des valeurs du jeune militant lettré. Se noue entre eux une relation entre aversion et fascination, qui ébranle profondément celui qui deviendra le maître d’œuvre de la littérature soviétique. 

 

 

Cette nouvelle édition est accompagnée d’un cahier d’illustrations noir et blanc de 20 pages sur les travailleurs russes à la fin du XIXe siècle.

Caractéristiques techniques : 14,8x21 cm, 180 pages

prix de vente : 16 euros

ISBN 978-2-9566386-4-3

collection Éclairages - ISSN 2680-3011